L’Afrique vers une nouvelle révolution digitale

Le digital est devenu un moyen performant pour attirer une cible plus large. Actuellement, l’Afrique est un continent en plein essor numérique. En effet, il constitue une énorme puissance de développement digital. Il se numérise en matière de nouvelles technologies et de start-up. En fait, le dynamisme du marché africain se marque par une évolution puissante des usages et un avancement vers le digital qui s’accélère à l’heure actuelle, ce qui représente une forte dimension pour les investisseurs.

Pourquoi l’Afrique constitue-t-elle un avenir au monde ?

D’après les dernières estimations de FMI, le continent de l’avenir est de 2,4 milliards en 2050, en d’autres termes d’ici 2018, 12 de 20 pays à plus forte évolution dans le monde  se situeront en Afrique, ce qui prouve que le boom du continent sera prochainement. Avec 200 millions d’individus âgés de moins 25 ans, l’Afrique est le continent le plus jeune du monde.  En effet, cet avenir numérique vient surtout de la génération jeunesse pleine d’espoir et d’optimisme, on peut ajouter, que tous les mois, 100 millions de jeunes se connectent à Facebook via leur mobile et participent à l’amélioration du développement de l’économie qui se digitalise, ce qui renforce la croissance de ce continent et ceci est grâce au numérique.

Les enjeux de la digitalisation en Afrique

Cette accélération et cette montée en puissance est largement portée par les nouvelles technologies et le numérique. En fait, elles s’adaptent à toutes les activités en Afrique, que ce soit la finance, l’industrie, la santé, l’éducation, le tourisme, l’agriculture… :

  • L’enjeu socio- éducatif: les plateformes permettent aux jeunes africains de gagner de nouvelles compétences. En outre, les modernes technologies permettent à promouvoir la création de diverses plateformes et à produire un contenu innovateur pour les africains.
  • L’enjeu économique:  De nos jours , les entreprises de ce continent deviennent efficaces et développent une ancienne gamme de services pour répondre aux désirs de la population ainsi que changer les habitudes de consommations grâce aux technologies numériques. On peut donner l’exemple qui montre la croissance du mobile en Afrique où  on trouve environ 67 millions de smartphones qui orientent le continent vers une condition « mobile first » à laquelle des startups africaines donnent déjà des solutions.

Mais dans quelles mesures les nouvelles technologies sont –elles un enjeu de développement en Afrique ?  

En fait , le numérique a l’avantage d’être transversal. On le retrouve dans la finance, l’éducation, l’agriculture, la santé … C’est une méthode de dynamiser tous les secteurs d’activités en apportant de l’innovation et de la modernité grâce  à deux leviers principales :

  • L’accès aux actualités avec l’arrivée de smartphones low cost , le marché a évolué et passé à l’étape de renouvellement, cette révolution qui donne l’accès à des applications pour des millions d’utilisateurs.
  • On parle des services offerts par le mobile tel que le mobile banking où tous les classes sociales l’utilisent et qui ouvrent de nouveaux marchés tel que l’assurance ; le micro-crédit…

Malgré tous les enjeux des technologies numériques, ils existent des problématiques qui freinent  cette digitalisation dans une Afrique qui est considérée la deuxième région la plus active du monde en termes de croissance après l’Asie et à égalité avec le Moyen-Orient :

  • La faible connectivité à internet : à part le facteur humain qui est une contrainte majeure, on trouve un accès faible à l’internet. En effet, le taux de pénétration d’internet est d’environ 16% qui est assez faible, donc il faudra créer des conditions convenables par l’Etat et les opérateurs Telecom pour faciliter l’usage des technologies dans ces pays.
  • Le besoin de compétence : on parle de manque de compétences ; réellement, si on veut progresser , il faut accepter et comprendre l’appropriation des technologies numériques . Ainsi, faire des formations professionnelles pour faciliter l’acquisition des compétences pour les collaborateurs, par suite , cette formation aide à renforcer et accélérer la digitalisation des entreprises et des institutions africaines.
  • La peur de rénovation : En d’autres termes ce trouble de changement provoque le ralentissement de transformation digitale. Pour cela il faut être acteur à cette transformation et non seulement de la subir.

Comment le numérique dope le développement de l’Afrique ?

L’internet et le mobile seront le facteur révolutionnaire de l’économie africaine. En effet, 10% du PIB du continent sera en 2025 grâce au numérique.

Selon une étude faite par le cabinet de conseil et d’audit PWC, cette révolution se reflète principalement à travers 6 technologies : le big data, la blockain, les drones, la fitnech, les énergies renouvelables et les objets connectés. On pourra affirmer que l’émergence de nouveaux modèles économiques et sociaux, l’urbanisation, l’explosion économique attendue vers 2100 , tout ceci va permettre à ce continent d’être la futur puissance économique de 21 ème siècle s’il réussit à atteindre le virage numérique.

En ce siècle digital , il faudrait que certains freins soient levés pour accéder en long terme à un succès idéal qui pourra  inciter la croissance de l’Afrique.